L’histoire sombre du faux vinyle de « L’école du micro d’argent »

IAM vient tout juste de sortir la version des 25 ans de l’Ecole du micro d’argent, et je me suis dit que j’allais vous parler d’une version de cette album, et surtout de son histoire assez étrange…

Je parle de cette version, dans laquelle le cheval doit être sourd.

 

Pour parler de cette version , il faut se remettre dans le contexte de l’époque.

Nous sommes début 2015, et cet album n’a jamais été réédité en Vinyle, seule la version  de 1997 existe et se revend à prix d’or sur le marché de l’occasion, minimum 300€.

 

Et, la, les vendeurs en ligne annoncent la vente d’une réédition de l’album.
Étonnant, le groupe IAM n’en fait pas la promotion sur les réseaux sociaux.

Nous sommes plusieurs à commander, pensant commander une réédition officielle, puis nous recevons ceci.

Le visuel totalement différent du visuel originel affiché sur le site, les chevaux n’ont pas d’oreille, il y a une faute à Imhotep, le Photoshop semble particulièrement léger…. C’est affiché Delabel, et produit par IAM, mais ça sent le bootleg pirate dégeulasse.

 

Bien des années plus tard, nous avons eu l’occasion d’en parler avec Akhenaton, DJ Kheops et Shurik’n lors de notre entretien à Niort, voici ce qu’ils ont répondu.

 

Ce bootleg est sorti sans même qu’ils soient au courant, et ce souci est arrivé avec plusieurs artistes, notamment Madonna et Beyoncé. En fait, un marché pirate s’est lancé et les bénéfices de ces bootlegs ont financé la guerre et la vente d’armes.

 

Vous trouvez la suite de l’histoire dans l’Interview complète

 

 


Laisser un commentaire

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner
%d blogueurs aiment cette page :